lundi 7 novembre 2016

Interview d'Alice Hammer

Alice porte le pull Parisienne en Sable de la Filatre du Valgaudemar - Image tirée de Sentimental Tricot - Editions Glénat - Crédit photo Samuel Bonnet

Vous le savez, la Filature du Valgaudemar et Alice Hammer collaborent régulièrement depuis quelques temps déjà. C'est la rencontre naturelle entre une entreprise française, qui fabrique depuis plusieurs générations des fils à tricoter de qualité, en se concentrant sur les matières nobles et naturelles et une designer tricot de talent, attirée par les beaux fils, branchée et connectée aux réseaux sociaux. 

Alice est une jeune parisienne qui créé des modèles très actuels et branchés, à son image. On peut retrouver ses patrons entre autre sur les réseaux sociaux, dans sa boutique en ligne, dans les magazines tricot, et dans son magnifique livre Sentimental Tricot, un bel objet à offrir dans lequel on retrouve bien l'esprit qui la caractérise : elle aime l'histoire derrière le modèle, elle réfléchi à la construction des vêtements, aux influences qui ont contribuées à l'apparition de certaines lignes. Et Alice apporte également toujours sa touche d'humour à ce qu'elle tricote et ce qu'elle raconte, et c'est ce qui fait tout son charme. Une personnalité attachante et talentueuse à découvrir !

Alice a mis son talent au service de la Filature du Valgaudemar, en créant 4 modèles exclusifs pour le hors-série tricot de Modes et Travaux actuellement en kiosque. Pour l'occasion, elle s'est pliée au jeu des questions réponses et nous livre en quelques lignes des informations sur elle et sur son travail.

Les images que vous découvrez dans ce billet ont été réalisée par Alice, et présentent les 4 modèles issus du Modes et Travaux. 

Béret en Sirac, hors-série Modes et travaux - Crédit photo Alice Hammer

  • Comment es-tu arrivée à la création et au tricot ? Le tricot c’est une histoire de famille, tout le monde tricote chez moi. Personnellement je m’y suis mise quand j’étais enceinte de mon fils, grâce à des copines qui tricotaient et crochetaient. Et comme j’ai toujours aimé les vêtement (j’ai fait des études de stylisme et les Beaux Arts) créer mes propres modèles est venu naturellement. 

  • Qu’est ce qui t’inspire pour tes créations ? Quelles sont tes influences ? Je tricote ce que j’ai envie de porter, mais je dirais que mue par mon amour de l’histoire du vêtement en général, je suis très influencée par tout ce qui est historique, les techniques et les traditions. Mais toujours à la sauce de ce que j’ai envie de porter.
Étole en Cusco, hors-série Modes et Travaux - Crédit photo Alice Hammer

  • Quels sont les fils et matières que tu préfères travailler ? Toutes les belles matières ! J’aime la douceur mais je dois avouer un amour de la laine rustique qui survit à plusieurs générations. 
  • Pourquoi une collaboration avec la Filature du Valgaudemar ? Ça fait plusieurs années que je travaille les fils de la Filature. J’essaye de privilégier des fils d’entreprises familiales et française, parce que je me retrouve dans ce modèle je pense. 
Chaussettes en Douceline, hors série Modes et travaux - Crédit photo Alice Hammer
  • Comment as-tu conçu cette mini collections de tricots pour Modes et Travaux ? Selon ce que j’ai envie de porter cet automne, et selon ce qui est fun à tricoter! Un béret effet tweed, une grosse écharpe style « je mets mon plaid autour du cou », des moufles jacquard, et des chaussettes cosy pour rester au chaud à la maison.
  • Quel est l’accessoire ou le matériel pour tricoter indispensable que tu conseillerais à une autre tricoteuse moins expérimentée ? Alors là je ne donne pas de conseils tant j’ai rencontré des préférences différentes chez tous les tricoteurs croisés ! 

Moufles en Mérinos, hors série Modes et Travaux - Crédit photo Alice Hammer
  • Quelles sont les techniques que tu souhaites développer, ou découvrir, ou dans lesquelles tu aimerais te perfectionner ? Je suis toujours à la recherche de nouvelles choses à expérimenter ! J’adorerais faire une veste au jacquard avec un steek  mais j’avoue que j’appréhende le coup de ciseau.
  • Est-ce qu’il y a des choses que tu détestes faire en tricot ? Et des choses que tu ne tricotes jamais ? J’aime pas bien relever les mailles même si je le fais tout le temps, et j’avoue ne pas être fan des châles ce qui est un comble pour une tricoteuse. Mais je me soigne. 
Béret en Sirac, hors série Modes et Travaux - Crédit photo Alice Hammer

  • Est-ce que tu tricotes même en dormant ? :-) ou combien d’heures par jour réserve-tu au tricot ? Parfois je fais des micro sommeils tout en tricotant. Ça dépend des périodes, parfois je n’ai pas le temps de tricoter quand je fais beaucoup de patronage par exemple, mais en période de retard sur des modèles à terminer je peux tricoter jusqu’a 12h par jour. 
  • Quelle est ta plus grande fierté en matière de tricot ? Arriver à développer ma marque et à faire de cette passion mon métier, même si c’est dur, en faisant toujours mes choix avec le coeur. 
Voilà, maintenant que vous en savez un peu plus sur Alice, je suis sûre que vous aurez envie de découvrir tous ses autres modèles. Et n'oubliez pas de vous procurer le hors-série de Modes et travaux en kiosque ce mois-ci pour tricoter les beaux fils de la Filature du Valgaudemar :-) !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails